Breaking News

Nos conseils pour choisir votre avocat

Même si on n’en fait pas forcement le choix, les vicissitudes de la vie peuvent nous conduire, à certains moments de la vie à répondre d’un acte ou défendre une cause donnée devant les juridictions compétentes de la justice. Néanmoins, ce dont on a le choix, c’est d’embaucher un bon avocat pour se défendre. Mais comment en reconnaître un bon ? Suivez nos conseils.

Commencez à déterminer le domaine d’exercice de votre futur avocat

En termes plus simples, cela revient à déterminer le champ d’action de votre avocat. Pour des informations complémentaires, consultez le site prévu à cet effet. En effet, les avocats, à l’image des médecins spécialistes ont chacun leur domaine d’intervention. Si donc, vous envisagez un divorce ou avez un dossier de cession d’héritage en cours, sachez qu’il vous faut un avocat d’affaires civiles. Par contre, s’il s’agit d’un procès entre votre employeur et vous, un avocat en affaires d’entreprise est réputé pour les litiges du genre. En revanche, si vous êtes cité à comparaître dans une affaire de crime, contactez un avocat en affaires pénales.

Demandez une séance de travail avec votre avocat

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte lors de la première prise de contact avec votre avocat. Assurez-vous déjà de parler le même langage. Cependant, si votre avocat ne semble pas comprendre votre langue, vous pourrez faire appel à un interprète. Aussi, un bon avocat, après vous avoir écouté, devrait, tel un médecin, faire un diagnostic, définir les stratégies pour vous atteindre le résultat escompté et si possible, évaluer les risques et les marges de manœuvre possible. Cependant, l’aptitude qui mènera votre avocat à agir ainsi est son expérience. Pour cela, enquêtez sur votre avocat et sur ses années d’expérience. Aussi, ne négligez pas sa notoriété. Gagne t-il très souvent des procès similaires au vôtre ? Tout ceci constitue un travail préliminaire que vous devriez faire afin de jauger son niveau. Quant aux honoraires, votre avocat peut vous proposer un payement à l’heure ou celui au forfait. L’avantage du payement forfaitaire réside dans le fait que vous n’aurez qu’à payer un montant fixe précédemment défini contrairement au payement à l’heure où vous ne pourrez pas connaître d’avance le nombre d’heures que durera le travail de votre avocat.