Breaking News

Les différentes formes de licenciement 

Le licenciement est la rupture d'un contrat de travail entre un employeur et un employé. Ce renvoi, qui est à l'initiative de l'employeur, doit être basé sur certaines raisons valables.Si tel n’est pas le cas, l’employeur risque de tomber dans les mailles de la justice. Alors, quelles sont ces raisons ? Ici, vous allez en découvrir quelques-unes.

Licenciement pour faute ou sans faute

Dans une entreprise, la rupture d'un contrat de travail peut surgir à tout moment. Le patron à ce droit de renvoyer, mais ce renvoi doit être avec respect et justification. Sinon, en cas d'abus de droit, il peut subir les représailles judiciaires. Découvrez ici - même plus d’information à ce sujet. Ainsi, un employeur a le droit de licencier son employé si ce dernier commet une faute.

Dans ce type de licenciement, on distingue trois fautes : les fautes simples (absence injustifiée, comportement fautif, insolence...), les fautes graves (actes de vols, de violences, de harcèlements, manque de professionnalisme...) et les fautes lourdes (divulgation d'informations secrètes, sabotage...). Dans n'importe quel cas, l'employeur est dans son plein droit de renvoyer son employé et sans en rendre compte à qui que ce soit.

En ce qui concerne le licenciement sans faute, le patron peut décider de rompre le contrat si ce dernier est inapte. Et dans ce cas, il va devoir fournir des preuves convaincantes aux tribunaux avant de boucler le renvoi sinon, c'est inacceptable devant la justice.

Licenciement pour raison personnelle et économique

Le renvoi pour motif personnel est aussi l'une des raisons pour lesquelles l'employeur peut démettre son employé de ses fonctions, mais de façon justificative. En effet, ce type de licenciement survient lorsque le patron a un souci personnel avec son collaborateur. Ça peut être d'ordre professionnel, vestimentaire ou tout autre.

Le plus important est que le motif de renvoi soit raisonnable, sinon en cas de licenciement fondé sur le racisme ou toutes autres obligations qui vont à l'encontre des droits de l'employé (droit de grève, de vote...), l’employeur subira les rigueurs de la loi. Pour le dernier type de licenciement, celui-ci est compréhensible. Le patron peut renvoyer son collaborateur dès qu'il constate qu'il n'a plus les moyens pour le payer. Il peut être causé par une crise financière de l'entreprise, une cessation d'activité, etc.