Breaking News

Dans quelles situations est-il possible de procéder à la renégociation d’un prêt immobilier ?

Avant de contracter un prêt immobilier, il est généralement conseillé de vérifier la présence de plusieurs garanties comme celle de la renégociation du crédit. Ceci vous donne donc la possibilité de renégocier votre prêt dans des circonstances bien définies à l’avance. Et, la renégociation implique une modification des termes du contrat. Quels sont les cas de figure où vous avez le droit de demander une renégociation de votre crédit immobilier ? On en parle dans cet article.

Premier cas de figure : l’évolution du marché

Le taux de remboursement et beaucoup d’autres termes consécutifs à la négociation d’un prêt immobilier se définissent généralement en fonction de l’état du marché immobilier. Et puisque ce dernier peut varier d’un instant T à l’autre, il vous est donc offert la possibilité de procéder à une renégociation. Ceci se fait principalement lorsque le niveau des taux des crédits immobiliers change sur le marché. Pour suivre en temps réel ces taux, consultez le site d’un courtier. Il faut noter que vous pourrez avoir du mal à obtenir gain de cause auprès des banques dans ce cas de figure. Mais, ce n’est pas impossible avec les bons arguments.

Deuxième cas de figure : le rachat du crédit immobilier

Il est possible de demander une révision des termes de votre crédit immobilier lorsque vous exprimez la volonté de racheter le crédit. Vous pouvez vous-même effectuer ce rachat ou le transférer dans une autre banque. Ici, la renégociation du prêt immobilier se fera alors avec la banque qui détient désormais la propriété de votre contrat. Le rachat du prêt vous offre la chance de pouvoir modifier certaines choses dans les clauses de votre contrat en enclenchant une renégociation du crédit. Dans le cas où le rachat du crédit est intégral, vous pourrez même tenter de payer moins en demandant une renégociation du taux de remboursement. Toutefois, vous pourrez faire face à un refus de renégociation de votre contrat de la part des banques.