Breaking News

3e pilier : l’essentiel de ce qu’il faut comprendre

En Suisse, le 3e pilier est une prévoyance sociale qui prend la forme d’une assurance à laquelle souscrivent des particuliers ainsi que des professionnels. Il permet à l’assuré de cotiser de l’argent pour faire face, une fois à la retraite, des charges liées à ses besoins vitaux. On distingue deux formes de 3e pilier : il s’agit du 3e pilier A et le 3e pilier B. Chacune de ces deux formes présente des avantages spécifiques aux particuliers ou professionnels qui en souscrivent. Qu’est-ce que c’est que le 3e pilier ? Quelles sont ses différentes formes ? Nous vous proposons dans les lignes à suivre des éléments de réponses à ces deux interrogations. Lisez pour en savoir plus.

3e pilier : définition, formes et avantages

Lorsque vous êtes un travailleur suisse ou que vous êtes un résident travailleur, vous devez souscrire à une assurance pour cotiser de l’argent et préparer votre retraite. Le 3e pilier est une alternative à laquelle les travailleurs s’adonnent afin de souscrire pour une prévoyance sociale. En effet, en Suisse, la législation prévoit que les travailleurs choisissent l’une des formes du 3e pilier pour épargner de l’argent dans le but de subvenir à leur besoin d’après la retraite. Si vous désirez avoir plus d’informations sur le 3e pilier, cliquez sur le lien suivant : http://3pilierbanque.ch/.
Avec votre cotisation 3e pilier, vous pouvez une fois à la retraite retirer votre part de cotisation et l’investir dans un domaine d’activité. Pour y parvenir, il vous faudra suivre la procédure administrative requise surtout avec la formule 3B.

Quelles sont les différentes formes du 3e pilier ?

Il existe en suisse trois formes de pilier. La première concerne l’assurance vieillesse, survivant et l’assurance invalidité. Il est obligatoire pour tous les travailleurs Suisses et même aux résidents. La 2e forme de pilier est une cotisation professionnelle puis le 3e pilier qui est une assurance individuelle et existe sous deux formes : la forme 3A et le 3B. La première forme est dite liée avec avantages fiscaux, mais soumis à des exigences alors que la deuxième est libre.