Que dire de la situation actuelle au sujet du coronavirus en Afrique du Sud

À l’instar de plusieurs pays du monde, l’Afrique du Sud a été lourdement frappée par la covid 19. Pour éviter la propagation du virus, le pays a pris autrefois des mesures très strictes de lutte contre la pandémie. Cependant, depuis peu de temps, les mesures de lutte ont été assouplies.

11 novembre : date de l’ouverture des frontières

Au fil du temps, les mesures prises contre la covid 19 ont été assouplies, comme nous l’avons dit plus haut. L’une des actions menées pour l’assouplissement des règles instaurées est l’ouverture des frontières. En effet, c’est le 11 novembre dernier que le président de la République sud-africaine a rendu publique la décision de l’ouverture des portes du pays. Ainsi, depuis cette date, le pays est de nouveau ouvert aux étrangers et peut laisser passer et entrer les voyageurs. Les voyageurs ont l’obligation de présenter à leur arrivée un test négatif au covid 19 ; lequel test doit dater de moins de 72 h. En plus de cette décision prise à l’endroit des touristes, il faut ajouter que ces derniers doivent aussi se soumettre à la prise de température. Ils sont aussi tenus d’avoir l’application Covid Alert South Africa.

L’actualisation de la liste sur les pays à haut risque

La situation mondiale sur le plan sanitaire évolue de jour en jour. Du coup, il est constaté que les mesures prises dans certains pays ont porté leurs fruits et on enregistre des améliorations. Mais, ceci n’est pas le cas dans tous les pays du globe. C’est donc pour cette raison que les autorités ont choisi de mettre à jour la liste des pays à haut risque. Dans cette nouvelle liste conçue, nous pouvons voir figurer la France, la Suisse et la Belgique. Par conséquent, les ressortissants de tous les pays de la liste devront patienter encore un peu pour pouvoir faire du tourisme en Afrique du Sud.